Café Philo Bastille
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Café Philo Bastille

Le forum du Café Philo Bastille
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  Dernières imagesDernières images  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-25%
Le deal à ne pas rater :
-25% Figurines Funko – Calendrier d’Avent Harry Potter 2022
18 € 24 €
Voir le deal

 

 Sommes nous en prison et quels sont les murs ?

Aller en bas 
AuteurMessage
André

André


Nombre de messages : 56
Age : 76
Date d'inscription : 27/09/2009

Sommes nous en prison et quels sont les murs ? Empty
MessageSujet: Sommes nous en prison et quels sont les murs ?   Sommes nous en prison et quels sont les murs ? Empty15/6/2014, 20:59

Cette question ne mène pas droit ... dans le mur , mais appelle putôt la recherche de liberté.
Il semble(rait) que l' on ne peut pas être libre seuls.
La personne qui a posée la question a évoqué la difficulté de se détacher de la mère.
L'enfant qui est aimé est sur un tremplin vers son autonomie affective.
C'est le manque du bébé qui l'oblige à construire sa propre prison pour se protéger de l'insupportable.

Voici une formulation du tranfert organique en biodynamique:

Le tranfert organique est une expérience naturelle, un élément de base dans le processus d’éducation. Il doit se différencier du tranfert névrotique, qui est une distorsion et qui se travaille en situation thérapeutique.
La mère tranfère à son enfant à travers son corps tout ce qu’elle est, c’est à dire l’identité, le comportement, tout ce qui rentre en considération dans le processus formateur de la vie.
L’enfant dont la mère rejette ou ignore les besoins, risque de développer un mélange de comportements agressifs, conséquence de s’être senti nié, la peur de faillir à ses propres besoins et une culpabilité du à l’introjection.
« Je ne suis pas assez bon, pas suffisamment important pour recevoir mon du ». La seule réaction possible est une forme de contraction contre ses besoins et un retrait par rapport à la mère qui amène à une diminution ou à une coupure du tranfert. La force du moi est transformée en comportement défensif et devient au niveau somatique une résistance contre sa propre nature organique.


La fable Le loup et le chien de La Fontaine a été évoquée pendant le débat: http://www.jdlf.com/lesfables/livrei/leloupetlechien

Et si un de nos devoirs était de devenir libre ?:
Revenir en haut Aller en bas
http://le-cinema-autrement.over-blog.com
 
Sommes nous en prison et quels sont les murs ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» A partir de quels niveaux de connaissances, sommes-nous vraiment libres ?
» Sommes-nous responsable de ce que nous sommes ?
» Sommes-nous responsable ?
» Quels sont les limites de notre entendement ?
» Sommes-nous humain ou le devenons-nous ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Café Philo Bastille :: Continuer le débat du dimanche matin-
Sauter vers: