Café Philo Bastille

Le forum du Café Philo Bastille
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Le lâcher-prise peut-il être de l'indifférence ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
moniquemaury



Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 12/07/2007

MessageSujet: Le lâcher-prise peut-il être de l' indifférence ?   Lun 10 Mar - 16:48

Admettre ou nier l' existence du lâcher-prise, c' est tenter d' être indifférent au maintenant, une action évidemment incorrecte parce que toujours inachevée. Pascal
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bruno



Nombre de messages : 80
Date d'inscription : 20/06/2007

MessageSujet: Le lâcher-prise peut-il être de l'indifférence ?   Lun 10 Mar - 12:41

Le lâcher-prise peut-il être de l'indifférence ?


"Je lâche prise, je reste indifférente.
Simone

Lâcher prise c'est s'élever.
Janine

Lâcher prise, c'est prendre la distance nécessaire pour moins souffrir.
Nicolas

Lâcher prise, cela fait du bruit.
Michel

Est-on capable de conduire sa conscience sur la chemin du guerrier, celui du risque de la chutte et de l'éffondrement ?
Raphaël

Lâcher prise un peu, c'est mieux prendre, trop c'est lâcher.
Cyril

J'ai pris le lâcher-prise, accepterais-je de le lâcher ?
Jean Jacques

Lâcher prise, n'est ce pas un peu fuir ses responsabilités ?
Annette

[i]Lâcher prise, c'est permettre la liberté de l'autre et le laisser s'exprimer.
Annick

[i]Lâcher prise, c'est être en paix avec soi-même.
Marise[b]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le lâcher-prise peut-il être de l'indifférence ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cyanite Bleue et Lâcher Prise...
» Un livre assez magique pour lâcher prise ...
» Forcer le rythme ou lâcher prise ?
» le lâcher prise
» Le lâcher prise

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Café Philo Bastille :: Les maximes du dimanche matin-
Sauter vers: