Café Philo Bastille

Le forum du Café Philo Bastille
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 A quoi reconnait-on la manipulation ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
moniquemaury



Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 12/07/2007

MessageSujet: A quoi reconnait-on la manipulation ?   Mar 18 Mar - 0:43

un bonjour manipulateur ... ?
Avant de se demander < à quoi reconnait-on la manipulation ? >, il est nécessaire me semble-t-il de répondre d' abord à la question :
< quelles sont les conditions qui rendent possible la manipulation ? >
Car il se pourrait que ce soit là le noeud du problème; c' est en effet un problème et non une question "devinette" parce que cette interrogation en cache une autre, celle qui, en fait, nous préoccupe, et qui est : < comment échapper à la manipulation ? >.

Et cette question est à mon avis une fausse question (c' est à dire une question pour laquelle aucune réponse ne met fin au problème, ici, la meilleure réponse ne faisant que dissimuler la crainte d' être manipulé - la dissimulation n' étant qu' une échappatoire; on a gagné une bataille mais pas la guerre !) d' où la nouvelle question proposée.

Nous pourrions même dire qu' une question "problème" est toujours fausse parce qu' insoluble humainement, les réponses considérées
comme valables n' étant valables qu' à titre "personnel" ou
"communautaire" ou "national" ... etc mais jamais humainement, autrement dit, à titre philosophique.
Et dans ce forum ne nous targuons nous pas d' être philosophe ?
Il faut donc découvrir ce qui rend possible la manipulation, aussi bien
du coté "manipulateur" que du coté "manipulé". D' où la question :
< pourquoi (et non comment) échapper ? >
"pourquoi", en terme de "raison d' être" et non en terme de "cause" ou de "finalité". Pascal
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bernard



Nombre de messages : 230
Age : 63
Date d'inscription : 09/06/2007

MessageSujet: Re: A quoi reconnait-on la manipulation ?   Dim 10 Fév - 23:48

Pour prolonger et essayer d'approfondir le débat ...
Celui qui me manipule veut me faire agir à mon insu. Ce qu'il me dit n'est pas ce qu'il veut que j'entende ... ou que je fasse. Ses propos ne sont pas son intention. Il y a mensonge dans la manipulation. Il en est ainsi par exemple des images subliminales dans les publicités, que je ne perçois pas consciemment, mais qui s'impriment dans ma mémoire et provoquent chez moi des réflexes conditionnés (achat de produit, valorisation de certaines attitudes etc ..).
Mais celui qui me manipule est-il toujours conscient qu'il me manipule ? Son mensonge est-il toujours volontaire? A t-il toujours conscience de me tromper ? La perception et la compréhension que je peux avoir des paroles de l'autre est fonction de ma culture, de mon expérience, de mon environnement ... et ce qui est trompeur pour les uns peut être tout a fait explicite pour les autres. Entre l'intention de l'émetteur d'un message et la perception qu'en a le récepteur de multiples distorsions peuvent intervenir.
Mais alors celui qui me trompe sans vouloir me tromper n'est t-il pas lui-même trompé? Dès lors on peut se demander si celui qui me manipule ainsi sans vouloir me manipuler est encore un manipulateur ? Oui diront les uns car, même dans ce cas, le manipulé quand à lui est toujours manipulé sans vouloir être manipulé. Non diront les autres car le manipulateur qui ne veut pas manipuler ne peut être qualifié de manipulateur.
La question vient alors de savoir si la manipulation est dans l'intention de manipuler du manipulateur ou alors dans le fait pour le manipulé d'être manipulé ?
Quand nous sommes trompés est-ce la faute de celui qui nous trompe ou alors est-ce notre faute ?
Certains répondent que la première fois c'est de la faute de l'autre, la deuxième aussi ... mais la troisième fois c'est de notre faute à nous ! l'expèrience ayant due nous apprendre à nous méfier !
Mais cette réponse est-elle satisfaisante ? Ne décrivons-nous pas là, au travers de cette question, deux attitudes fondamentales dans notre rapport au monde.

Nous sommes tous manipulés disent les uns! sus aux manipulateurs de tout poil ! aux publicitaires qui veulent nous vendrent leur produits, aux politiques qui veulent nous acheter nos voix et notre silence, aux scientifiques et aux ingénieurs qui veulent nous faire avaler leur dernière théorie et leur dernière invention ... Ces manipulateurs sont des obstacles sur le chemin de notre liberté ... c'est en les dénonçant et en les réduisant (au silence!) que nous pourront conquérir notre liberté ... dans la transparence retrouvée !

Nous sommes tous manipulés disent aussi les autres mais il dépend de nous seuls d'en prendre conscience pour en sortir ou pas ! car nous sommes entièrement responsables de nos actes. La manipulation ne peut pas être une excuse, même pour la première fois ! Nous sommes libres par nature et dès lors c'est à nous de conduire notre vie librement. Si nous sommes manipulés c'est de notre faute. Le problème est en nous et donc la solution est en nous. Connais-toi toi-même ... et laisse les autres agir comme il leur semble !

Ces deux positions par rapport au monde sont-elles définitivement opposées ou alors peuvent-elles être compatibles ?
La première position est valide dans l'ordre du politique me semble t-il. Les possibilités de manipulation peuvent être régulées par la loi et toutes les règles sociales que les collectivités humaines peuvent se donner. Il en est ainsi des lois sur la publicité mensongère, sur la transparence des prises de décisions etc... Il est de l'intérêt de tous et donc de chacun que le mensonge ne soit pas autoriser dans le domaine des relations sociales.
La deuxième position quand à elle est valide dans l'ordre de la conduite individuelle de chacun. C'est un guide de sagesse ... je suis libre, je suis responsable de tout ce que je pense, je dis et je fais, c'est à moi-même de me libérer de mes conditionnements ... des conditionnements dans lesquels les autres veulent m'enfermer ... les autres ou les circonstances !
Mais sans doute la limite entre ces deux ordres n'est pas toujours aussi tranchée ... il nous faut trouver le juste équilibre ici comme ailleurs ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pascal
Invité



MessageSujet: A quoi reconnait-on la manipulation ?   Dim 10 Fév - 20:37

Doit-on parler de manipulation ou bien de tentative de manipulation ?
Après tout la manipulation n' est-elle qu' une tentative réussie ?
D' où les questions :
- pour quelle(s) raison(s) essaie-t-on de manipuler ?
et comment nous y prenons-nous pour réussir ?
- quelles sont les conditions qui font que l' on accepte de se laisser
manipuler ?
Comme dit l' adage : " pour commander il faut savoir obéïr "
de même : " pour manipuler ne faut-il pas aussi savoir accepter de se laisser manipuler ? " --- ah ! y a des limites tout de même, pas vrai ?
Alors serait-ce parce que nous vivons dans des limites que la manipulation existe et peut fontionner ? (le " moi " n' est-il pas défini par des limites ? - qu' en dites-vous ? )
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: A quoi reconnait-on la manipulation ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
A quoi reconnait-on la manipulation ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» je sais pas reconnaitre une mycose!
» L'Antifan quoi qu'est-ce?
» [programme] RoboForm c'est quoi ?
» Simon et Bertrand vont vous dire quoi
» Vos poêles, elles sont en quoi?

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Café Philo Bastille :: Débats du dimanche matin-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: