Café Philo Bastille

Le forum du Café Philo Bastille
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 tolérance et laicité sont elles compatibles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
bruno



Nombre de messages : 80
Date d'inscription : 20/06/2007

MessageSujet: Laïcité   Ven 7 Mar - 13:21

Bonjour Monique
Je suis un peu d'accord avec toi, mais je pense qu'il ne faut pas écorner le concept "différence". Le concept "différence" ne signifie pas division, ni séparation. Il indique que la "vie" est multiple dans ses formes et que cela ne contredit pas l'Unité, mais au contraire l'enrichit.
La laïcité, héritée de la rationalité grecque, de l'humanisme et des "Lumières" est la "quête" d'une "sagesse" impartiale et universelle, dans laquelle peuvent se retrouver, justement, les pensées religieuses.
Tu es dure avec les religieux et tu sembles parler au nom d'un athéïsme qui est aussi une croyance.
Dans un monde laïque les athés se doivent d'accepter les pensées religieuses et vice versa.
La laïcité prend en charge un espace impartial, où tout le monde, quelles que soient les différences, peut se retrouver dans une dimension simplement humaine. La laïcité ne prend pas en charge le besoin de rtituel, de théurgie et de prière commune. Cet aspect doit être pris en charge par les religions, sans prosélytisme et sans interférer avec la laïcité. Les hommes n'ont pas besoin de rationalité seulement, ils ont aussi besoin de communion.
Je suis d'accord, ce besoin doit prendre en compte la rationalité, mais la rationalité ne peut pas tout expliquer, à moins d'en être resté à l'ère classique et mécanique sur le plan de la pensée.
Je comprend tes réticences avec les concepts "d'acceptation" et de "tolérance", mais l'essentiel est quand même d'avoir l'esprit ouvert.
Bruno
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
moniquemaury



Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 12/07/2007

MessageSujet: C'est pas moi "au sujet de la laîcité"!!!!!!C'est pascal !!!   Mar 4 Mar - 13:02

Comme vous vous en êtes certainement doutés, c'est Pascal qui a fait une fausse manoeuvre, il a oublié de signer. amitiés à ceux qui me liront.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
moniquemaury



Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 12/07/2007

MessageSujet: laïcité et tolérance   Mar 4 Mar - 2:49

Qu' y a-t-il de commun entre la laïcité et la tolérance ?
A mon avis ... rien ... parce qu' elles sont totalement opposées.
Laïcité signifie liberté alors que tolérance signifie dissimulation consensuelle de l' intolérance. Comment cela, direz-vous ?

--- laïcité : ce mot peut-il être utilisé au pluriel ?
doit-on dire "la" ou "les" ? Autrement dit, autant de laïcité(s) que de pays ? Vous savez, la laïcité "à la française", "à l' américaine", "à la chinoise" ... etc ... ; une question scabreuse n' est-ce pas ?
Que de susceptibilités à ménager ... !
Immédiatement le mot "respect" surgit et est proclamé avec force entrainant avec lui le long cortège des "identités culturelles", des "mon pays" et "ton pays",des "différences", des "richesses des différences",des "en t' acceptant, tu m' enrichis de ta différence", des "eux" et des "nous", des "toi" et des "moi".

Serait-ce un crime de lèse humanité que de déclarer que ces "différences" ne sont pas des différences ? et que ce mot "différence" n' est qu' un camouflage, le camouflage des innombrables divisions - oui, "divisions" et pas "différences" ! - communautaires, nationales, religieuses, ethniques, familiales, personnelles ... comme le sont la plupart, et peut être toutes, les institutions et les cérémonies où "tout le monde il est prêt à promouvoir et à travailler pour la paix" ...

Car si les hommes s' exploitent et se battent n' est-ce pas là la signature de la division ? - et la différence ne sert-t-elle d' alibi commode pour masquer, dissimuler habilement cette division ?
Prenez la déclaration : < la tolérance est le respect de la différence > et voyez ce qu' elle dit et ce qui advient quand nous nous trompons sur la signification du mot "différence".

La laïcité n' a donc rien à voir avec la tolérance : ce n' est ni une idéologie, ni un idéal, ni un concensus tolérant ... ; il ne s' agit pas de "s' accepter" - car l' acceptation suppose que l' on peut se refuser -
et c' est en cet endroit qu' arrivent les idéologues, les "religieux" (mais ils ne sont pas religieux ... ), les théoriciens et autres spécialistes de la paix avec leurs colloques, leurs symposiums, leurs prières communes.

La tolérance est une valeur qui repose sur des "valeurs"; et les valeurs changent quand on franchit les pyrénées n' est-ce pas ?
et les pyrénées sont proches ... alors quand il s' agit d' aller ...
les spécialistes et les autorités "morales" s' avèrent indispensables.
En est-il de même de la laïcité ?
Si c' est le cas alors la laïcité n' est qu' un autre nom de la tolérance;
mais s' il n' en est pas ainsi cela veut dire que la laïcité n' est pas une valeur - qu' est-ce alors ?
Puisque nous réfutons "l' acceptation" (l' acceptation de l' autre)
qui implique la possibilité d' un refus voire d' une exclusion qu' en est-il alors de la relation ?
Comment peut-il y avoir relation s' il y a pas acceptation ?
Impossible, déclare le "religieux"; il faut justifier la relation, il faut justifier la vie, la paix, l' amour ... etc ... alors ce religieux organise la mise en place - voire la mise en service - de la "vérité", de la foi.
Point de Dieu alors point de relation, point de paix dit-il.
Et le spécialiste tient un discours analogue.
bref, il faut vivre et agir "au nom de ... )

Et cela je le conteste !
Parce que la relation et la paix ne sont pas un résultat; le résultat d' un processus (par ex un "processus de paix"); il n' est pas possible de concevoir la relation; la relation c' est la vie, c' est quelquechose qui a lieu dans le maintenant; cela ne peut pas être imaginer ... ce qui signifie que la relation ne se situe pas dans le pays de l' acceptation et du refus; accepter ou refuser sont tous deux une tentative perdue d' avance de fuir la relation - l' égocentrisme n' étant qu' une façon plus ou moins habile de se rendre aveugle; c' est vouloir gérer l' ingérable.

La relation ne nécessite donc pas de spécialistes, de promoteurs, d' autorités morales; la relation est l' affaire de chacun et c' est là toute l' humilité et la force de la laïcité; être laïc c' est réfuter toutes les professions de foi, tous les serments d' allégeance, toutes les autorités morales (qui ne peuvent avoir de "morale" que ce mot).
La laïcité est un principe; pas un principe positif (qui dicte "ce qu' il faut faire"; ce qui serait encore un idéal ... donc pas un principe) mais
un principe négatif (qui énonce, et non pas qui dicte ou qui impose, ce qu' il ne faut pas faire et uniquement cela).
C' est le principe qui énonce et dénonce ce qui entrave la relation;
Ainsi là où il y a laïcité il est possible d' apprendre par soi même et de s' éduquer soi même.
Ne serait-ce pas la "vraie" religion ?
< La laïcité est le respect de la différence > - mais c' est bien sûr !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bruno



Nombre de messages : 80
Date d'inscription : 20/06/2007

MessageSujet: Le foulardSalut   Jeu 24 Jan - 14:50

Salut Jacques
Je ne crois pas que le foulard porté par les jeunes musulmanes à l'école, corresponde à un réel besoin de suivre sa religion et de se couvrir les cheveux. Il y a dans les quartiers populaires des organisations islamistes qui font du porte à porte pour recruter des candidats. je travaille dans l'Education naltionale et dans les lycées, dit sensible, du 93. Je suis donc un peu tenu au courant par mes élèves. Nous savons également, que c'est dans les quartiers populaires que les organisations terroristes recrutent. Il y a donc bien une tentative de destabilisation de la laïcité en France.
Le foulard est un signe ostentatoire qui ne correspond à pas grand chose dans le Coran. Je demande toujours à mes élèves de me trouver le verset qui oblige une femme mulsumane à mettre un foulard sur ses cheveux. Jusqu'à présent je n'ai rien vu venir. Peut être que tu peux le faire et me le démontrer.
Je sais que la Prophète demande aux femmes de rabattre le voile sur leur poitrine. En effet, le Prophète s'est battu contre un système où les femmes était complètement dévalorisées sur le plan socio-économique. Comme toujours, dans ces cas là, certaines femmes usent de leur charmes pour s'en sortir. Le Prophète s'est donc battu contre un système décadent.
Je pense que son discours, si on l'interprète avec intelligence, recommandait aux femmes de ne pas exciter la libido masculine et de s'habiller correctement, tout simplement. Cette recommandation visait davantage à les protéger, qu'à leur interdire leur féminité. Il le demandait également pour les hommes d'ailleurs.
Le foulard était simplement l'habillement de l'époque, comme dans tous les pays chauds, voire même en france jusque dans les années 60.
les fondamentalistes musulmans se sont rabattus sur le foulard et en ont fait un drapeau. Cela n'a rien à voir avec l'Islam.
Nous n'avons pas à sacrifier notre culture, au nom d'une intégration laxiste. L'intégration se fait dans les deux sens.
En ce qui me concerne, si ma petite amie se rend en Arabie, elle devra porter le foulard. Je considérais que c'est normal qu'elle le fasse, par respect de la culture des autres. Dans mon pays, j'entends que l'on respècte la mienne.
La mienne veut la liberté des femmes et la possibilité de choisir librement sa religion, tout en respectant celles des autres, sans faire trop de prosélytisme et tout en étant discret.
Bruno
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jacquesb



Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 20/01/2008

MessageSujet: tolérance et laicité sont elles compatibles   Mar 22 Jan - 16:04

[img][/img]
Le mot laicité signifiait à l'origine (loi de 1905 sur la séparation de l'église et de l'état) que le gouvernement ne s'occupe pas des choses religieuses. Dans ce sens, la laicité est compatible avec la tolérance. Mais ce mot a pris un autre sens avec la nouvelle loi de 2004 interdisant les signes ostentatoires de religion à l'école. On ne peut alors plus dire que le gouvernement ne s'occupe pas des choses religieuses. Dans ce sens la laicité peut s'opposer à la tolérance puisqu'elle peut aboutir à empêcher d'appliquer les préceptes de sa religion.
On pourrait discuter la notion de signe ostentatoires. Personnellement je ne pense pas que les musulmanes portent le foulard dans le but qu'on voie bien qu'elles sont musulmanes mais pour cacher leurs cheveux et il se trouve que ça se voit.
On a dit dans le dèbat que la religion est une affaire individuelle et qu'elle doit être pratiquée uniquement dans des lieux de culte.
Il ne faut pas confondre privé et individuel, ni public et collectif. Dans un ètat laic la religion est du domaine privé mais dans la plupart des religions les fidèles se réunissent dans des lieux de culte, c'est donc un phénomène collectif.
D'autre part quand on pratique une religion on doit respecter les préceptes de cette religion à toute heure et en tout lieu.
Il me semble aussi que cette loi de 2004 risque de mettre dans la tête des élèves des idées d'intolérance et de rejet des différences.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: tolérance et laicité sont elles compatibles   

Revenir en haut Aller en bas
 
tolérance et laicité sont elles compatibles
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pourquoi les bouches d'égouts sont-elles rondes?
» Les Fleurs de Bach : un coup de pouce pour vos émotions
» NUBY et sa nouvelle gamme de bibi...
» Pourquoi... les planètes sont-elles rondes ?
» Comment sont fabriquées les canettes en aluminium ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Café Philo Bastille :: Débats du dimanche matin-
Sauter vers: