Café Philo Bastille

Le forum du Café Philo Bastille
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Avons-nous un destin ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Janine



Nombre de messages : 11
Date d'inscription : 05/04/2009

MessageSujet: Avons-nous un destin ?   Mer 29 Juil - 9:33

Dimanche 26 juillet 2009
Café Le Bastille
14 présents
Animé par Bernard.
Thème retenu : Avons-nous un destin ? Proposé par Jonathan.

Jonathan

La question que je me pose est celle-ci : Sommes-nous sous influence ou sommes-nous libres de nos décisions ?

Beth
Le mot destin a une connotation mystique et religieuse.

José
Jonathan a une histoire qui s'inscrit dans une époque avec sa propre liberté. Aujourd'hui nous avons une disponibilité que les anciens n'avaient pas.

Marc
Une époque, une région, une famille, cela peut constituer un destin, mais que vais-je en faire ?

Lily
Le destin est consubstantiel à l'homme, en général il n'est jamais glorieux sauf pour quelques uns. La question posée est absurde car si l 'on répond oui on ne peut ni le connaître ni le réaliser et si l'on répond non on ne peut en être sûr .

Pascal
Nous avons un destin donc une orientation à partir du moment où nous affirmons : « je suis moi ». Le destin, c'est le choix d'être moi, j'exclus au nom de la valeur car choisir c'est exclure, on retient par exclusion plus que par choix : lorsque je choisis une paire de chaussures, je ne vais pas retenir celles qui sont trop grandes. Par le choix, j'oriente le futur et fabrique un destin.

Beth
Mes choix individuels dépendent du choix collectif et ont un effet sur ce dernier.

José
Quand le Christ a rencontré ses disciples, il n'a pas pu leur dire qui il était. Peut-être n'avait-il pas encore conscience de son destin ?

Lily
L'existence humaine est pathétique. Sommes-nous sur terre pour acheter des chaussures ? Le déterminisme c'est autre chose, il conditionne, mais factuellement. Le destin nous signifie ce que nous avons à réaliser sur le plan de l'être.

Monique
Le destin est quelque chose de plus grandiose qu'une paire de chaussures. Il me situe par rapport à quelqu'un qui me suit et que j'appelle Dieu.

Marc
Si on ne se sentait pas enfermé on ne se poserait pas la question du destin. Napoléon était conscient de son destin depuis l'enfance.

Beth
On a toujours le choix de décider d'être quelqu'un. Est-ce cela le destin ? Est-ce pathétique ou suffit-il de comprendre ? Certaines actions pourrissent la planète et la société, d'autres les améliorent. Je suis capable de choisir.

José
Le destin est relié à la mémoire et aux rêves. Quelqu'un qui arrive à formuler un avenir pour lui-même, il s'en souvient toute sa vie bien que cela échappe aux autres. Reste à savoir si chacun a cette possibilité.

Beth
Si l'avenir est écrit, il est fini, comment peut-on l'écrire ?

José
On ne l'écrit pas parce qu'on l'a rêvé, c'est un projet.

Lily
Nous sommes pathétiques parce que nous sommes petits. Du
point de vue de Dieu, tout est déjà accompli car hors du temps. Nous sommes dans le temps donc chacun est libre de la façon de se réaliser. C'est ce qu'aborde Bernard Werber dans « Les thanatonautes »[1]

Magali
Ne sommes- nous pas libres de nous libérer ? C'est à dire de faire que la vie soit nôtre au titre d'une création perpétuelle dans l' instant puisque n'étant pas encore inscrite dans le temps.

Pascal
Nostradamus a fait écrire à l'intérieur de son cercueil « J'étais sûr que vous ouvririez ». Il ne faut pas confondre destin et mission. Si je connaissais mon destin, je pourrais y échapper or c'est impossible. Par contre, une mission, je puis me l'attribuer et la réaliser. Mon destin est peut-être écrit mais il m'est impossible de le lire, il est inconnaissable, sauf après coup.

Janine
C'est pourquoi notre liberté peut être qualifiée d'existentielle.

Beth.
L'écriture reste semblable à elle-même quel que soit le contexte mais elle ne nous détermine pas. Il y a une langue et des mots. Nous nous servons des mots mais sans maîtriser le sens du texte définitif qui est notre vie.

Lily
Le destin d'Oedipe est significatif par son tragique, sa finitude, son symbole. Cela a été prédit, écrit et déterminé pour tous les hommes, c'est un mythe, c'est l'histoire vivante de chacun.

Jonathan
Nous venons au monde dans un contexte. Notre libre arbitre n'y est pour rien. Appelons quatrième dimension la position de chacun de nous à tous les moments présents. Si nous l'avions, nous verrions notre destin, mais
nous ne sommes pas équipés pour voir l'intemporel qui constitue un tout fixé bien avant notre naissance comme une équation mathématique irréfutable. Oedipe a écouté l'oracle, il a pris toutes les dispositions possibles mais il n'était qu'un pion sur l'échiquier des Dieux.

Marc
Oedipe n'est pas un être humain mais un mythe, c'est à dire une idée force qui est un aspect de moi-même tel que je ne peux le concevoir dans l'abstrait. Si nous avons un karma, nous devrons revivre jusqu'à réaliser
nos dons.

Jean
En formulant la question « Suis-je l'objet du destin ? »je deviens immédiatement passif,mon destin est déterminé, comme celui d'Oedipe, mais cela est un anachronisme. Dans l'Iliade, Achille sait qu'il va mourir, il n 'est donc pas libre de choisir son destin. En formulant la question « Suis-je le sujet de mon destin ? »je prétends connaître ce dernier par ma raison, mais jusqu'où peut-elle aller ?
Plein de choses m'échappent parce que c'est orgueilleux et dangereux de s'installer dans l'avenir pour un être humain.

José
Quand on parle de destin, on est dans la cosmologie, elle a ses lois, comment pouvons-nous prétendre les dominer ? Nous pouvons tout au plus les subir. Le tout nous est inaccessible. Ce qui n'exclut pas que nous y prétendions (la liberté est peut-être le nom de cette prétention à l'illimité qui s'exerce dans l'instant). Se fabriquer un destin n'est généralement pas le choix de l'homme.

Pascal
Jean Paul Sartre dit que le soldat de deuxième classe a un destin alors que le général a une mission. Je n'ai aucun contrôle sur mon destin, mais je ruse comme Oedipe.

Lily
Le général a bien été deuxième classe.

Beth
Mon avenir c'est la mort, mon destin, c'est ce qui a été prédit, écrit, faisant partie des lois universelles et que les autres ne connaîtrons qu'une fois mon temps fini sans que j'aie pu y être partie prenante.

José
Le destin, c'est la trace, la vie, c'est le pouvoir faire

Bernard
Vivons nous pour laisser des traces ou pour improviser ?

Lily
Le destin n'est pas la fatalité qui nous tient dans ses rets comme les castes tiennent les hindouistes purgeant leur incarnation. Le destin
n'a pas besoin d'être connu mais vécu.

Michelle
L'envie de vivre prime sur le destin. Nul ne peut inverser son destin par la connaissance. C'est notre liberté qui nous empêche de subir les conditions de notre vécu.

José
Quelque chose nous dérange dans le mot destin, c'est qu'il est associé à une perte qui est conscience d'un non-retour. La flèche du temps lancée est irréversible.

Marina
Les souvenirs peuvent modifier notre présent donc notre avenir......

Magali
Mon destin s'inscrira dans le collectif comme ma trace mais il m'est impossible de la juger et de l'apprécier à sa juste valeur.

Bernard
Y a-t-il responsabilité ?

Magali
Ni responsabilité ni devoir car ce serait une perte d'énergie, je m'inscris dans le mouvement de la création qui m'échappe mais que j'accepte.

Jean
Le destin est une croyance d'avant l'hégémonie de la raison. L'homme construit son avenir avec l'imprévu, le doute et l'incertitude.

Janine
Dieu inscrit le destin de l'homme dans le grand livre de l'éternité, l'homme en improvise dans l'instant des brouillons qui se perdent.

Nader
Nous sommes entouré dans les trois déterminismes : la nature, la société, le temps. Personne n'y échappe. Notre destin est le résultat de l'interaction entre ces trois éléments et notre choix personnel au moment t plus 1

Fin du café-philo du 26-07-2009.
[1] [i] Les
Thanatonautes
est un roman de Bernard Werber, mêlant science et fantastique, publié en 1994 aux Éditions Albin Michel. Le mot Thanatonaute est dérivé du terme « thanatologie », et signifie littéralement navigateur de la mort ou explorateur de la mort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Avons-nous un destin ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» COMBIEN AVONS-NOUS DE TEMPS POUR MANGER A MIDI ,
» chaumage maladie pour arret de boulot par le medecin ?????
» on ma voler ma voiture que faire?
» pourquoi........savoir sur le corps humain
» Rhésus: quel recul avons-nous sur le ROPHYLAC?

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Café Philo Bastille :: Débats du dimanche matin-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: